Appuyer les économies Africaines à produire plus d’énergie et moins d’électricité.

 

Le béton végétal permet de maitriser la température dans les logements, au contraire du béton qui réchauffe l’air des logements en apportant de l’inconfort et une consommation énergétique énergivore.

Utiliser les matériaux qui permettent les échanges de flux thermiques pour moins consommer d’électricité subventionner (de 60 à 80%), pour permettre d’investir ces subventions plutôt dans l’éducation, la santé, les routes…

La perspirance, c’est le fait de résister à la pression de l’air parasite et d’optimiser l’hygrométrie (la vapeur d’eau) qui agit comme chaleur sensible pour permettre le stockage, restitution, transfert, échange, d’une source primaire d’énergie renouvelable pour apporter le confort moderne de façon saine, durable, économique.